Faire sens

Où es-tu? Où es-tu?
ce que je suis
être magnétisée attirée
Avoir besoin?
le vide et le plein
je demande et on refuse
gentiment
avec un sourire
même entourée je suis seule
sentir le vide
rouge
je vois rouge
et c’est bon
trouvailles à garder ou jeter
dans tous les sens
faire sens
destin pavé
je ne suis pas sûre

Être attentive à la pensée qui surgit et la capter; l’intention principale pour cette performance sous forme de déambulation intitulée Faire sens. Des bouts de papier sur lesquels sont inscrits des mots ou des phrases tout simples; artéfacts de cette performance dont j’ai peine à me souvenir l’ordre de ceux-ci.

Endimanchée, j’étais vêtue de noir telle «une vraie dame» (gants, robe classique, sac à main en cuir verni d’une autre époque, escarpins en cuir verni et boucles d’oreilles qui appartenaient à ma mère). Jouer à la «madame» comme une petite fille qui se déguise. Ce qui peut sembler dichotomique puisque le parcours que j’ai choisi pour faire la «promenade» était de traverser les ruelles de mon quartier, le Plateau Mont-Royal, jusqu’au Parc Laurier, suivie, à distance, de certains membres du groupe et autres personnes.

La performance consistait à être dans un état performatif constant pour porter la présence afin de faire opérer une transformation. Retrouver l’enfant en moi qui désire s’amuser en toute liberté en faisant des actions furtives pendant le trajet avec un arrêt au parc pour jouer dans la fontaine. Un désir que l’être libre que je suis dans le temps réel transparaisse dans la performance. Porter ce «costume» a transformé l’apparence, la démarche et les attitudes; attribut qui ne m’est pas nécessaire pour affirmer ma féminité au quotidien.

Faire sens est une performance que j’ai réalisée pour Fluid States, un événement international, plus spécifiquement pour le groupe de travail organisé par KG Guttman, Victoria Stanton et Sylvie Tourangeau et dont je suis membre. En font aussi partie Evelyne Bouchard, Diane Dubeau, Nadège Grebmeir Forget, Susanne de Lotbinière-Harwood, Anjuna Langevin et Julie Laurin. Dans ce groupe de travail, sont explorées les notions de transition, transformation et transaction dans le mode déambulatoire de la performance.

 

Crédit photographique: Julie Laurin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s